Expelliarmus
Vous entrez dans un monde impensable, un jeu à échelle planétaire...

Et si Voldemort n'était pas à la tête de la révolution en cours ? Et si quelqu'un, l'Inconnu, le manipulait aisément pour parvenir à ses fins ? Pour les élèves de Poudlard, la rentrée sera synonyme de changement... Entrez maintenant dans cette aventure palpitante, mais dangereuse… Qui sait si ce ne sera pas VOUS qui changerez l’histoire de l’Angleterre ?

Si vous souhaitez nous rejoindre dans cette aventure, n'hésitez pas à vous inscrire et à prendre connaissance des postes vacants, certains d'entre eux pourraient vous intéresser et jouer un rôle important Wink Bref, sur ce, bonne visite !

By Mione

Expelliarmus

Une école de magie pas comme les autres
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le bal de la rentrée [pour tous]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le bal de la rentrée [pour tous]   Dim 23 Aoû - 12:47

    Le bal de la rentrée. Et puis quoi encore ? Chacun était habillé comme un clown, c’était à qui portait le costume le plus affreux ou la robe la plus laide. Les élèves étaient tout sourire, des airs parfaitement niais scotchés sur leur visage. Les filles faisaient les pintades devant les garçons, les garçons faisaient ceux qui s’en fichaient pour bien montrer leur virilité (ou leur débilité d’après Peeves) et allaient remplir les verres de ces demoiselles qui minaudaient encore plus. Les professeurs n’étaient pas mieux. Flitwick faisait la cour à Chourave et le petit bonhomme ne paraissait pas s’apercevoir du ridicule de la situation. Il aurait pu trouver quelqu’un à sa taille cela aurait évité quelques points de côté à l’esprit frappeur (si points de côté il pouvait avoir) pour cause de fou rire. Les autres fantômes paraissaient s’amuser, même le baron sanglant. Et ça, ça étonnait Peeves. Il aurait voulu un compagnon de bouderie pour cette soirée.

    La grande salle était élégamment décorée et brillait de mille feux ce soir là. Deux gigantesques tables avaient été installées dans un coin de la salle, pour ne pas empiéter sur la piste de danse. Sur ces tables reposaient tous les mets possibles et inimaginables. Cela allait de la tourte à la citrouille au poisson inconnu, des pâtes a la chair d’on ne savait quelle créature, aux petites friandises diverses. Les pots à boissons se remplissaient au fur et à mesure que les élèves se servaient. Et, une fois de plus, Peeves regretta de n’être qu’un esprit frappeur. Il aurait bien aimé, lui aussi, goûter au moins une fois dans sa vie l’étrange ponch rosé ou piquer dans la marmite de jus d’airelles. Planqué dans un coin vers le plafond magique, ou personne ne pouvait le voir, il soupira. Les décorations étaient bien trop belles et lumineuses. Les élèves bien trop heureux, en tout cas en apparence. Tout ce décor faisait légèrement penser à l’un de ses films moldus où tout est beau tout est rose tout fini bien.

    En gros la soirée était parfaite et ça déplaisait énormément à l’esprit frappeur.
    Peeves sorti de sa cachette, sans que personne ne fisse attention à lui. Les élèves avaient l’habitude de le voir et ils savaient, non sans contentement, qu’avec Dumbledore et le Baron Sanglant présents dans la salle, il ne tenterait rien. Pour se venger de l’indifférence de tous ses élèves, il se planqua derrière l’un d’eux, à moins que ce ne soit une donzelle, et attendit qu’elle se retourne pour crier :

    « Bouh »

    L’élève hurla à mort, attirant l’attention pendant quelques secondes. Puis chacun retourna à ses occupations et Peeves se fit traiter de tous les noms par cette fameuse élève. Le seul regard du Baron le dissuada de l’attraper par les cheveux et d’aller la noyer dans le lac.

    Boudeur, l’esprit frappeur s’éloigna de la piste de danse. Heureusement il y avait quelque chose qui lui remonterait bientôt le moral. Et ce quelque chose c’était le ponch rose dont les élèves raffolaient qu’il avait trafiqué. Piquer une petite fiole dans le bureau de Rogue lorsqu’on passe à travers les murs, c’était chose aisée. Bien entendu, malgré une grande envie, il avait évité de prendre une potion qui pouvait tuer les chers bambins. Non cette petite fiole contenait un liquide qui entrainait des effets secondaires … plutôt amusants. Ils pouvaient tant être physique que moral, cela dépendait de la personne qui buvait la potion. Par exemple un élève pouvait se transformer en Véracrasse comme perdre un bras, comme tomber amoureux de son pire ennemi. Les effets n’étaient pas irréversibles, lorsque sonneraient les douze coups de minuits tout redeviendrait normal. Mais, en attendant, Peeves allait profiter du spectacle.

    Que la fête commence !

Revenir en haut Aller en bas
Kyara Laurenz
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Le bal de la rentrée [pour tous]   Lun 31 Aoû - 13:34

    Le bal de la rentrée. Kyara n’aimait pas du tout y aller. Il y avait trop de monde. Et puis elle devait porter une robe ! Ce n’est pas qu’elle n’aimait pas ça mais elle était mal à l’aise. La jeune fille n’était pas habituée à s’habiller de cette manière. Elle avait peur que quelqu’un la remarque. On peut dire qu’elle était beaucoup plus discrète lorsqu’elle portait l’uniforme habituel. Là au moins, elle pouvait être invisible, tranquillement dans son coin sans personne à qui faire du mal. Seulement là, dans sa robe jaune, elle avait l’impression d’être dévoilée. Pourtant, la robe était très simple, sans aucune fanfreluche que la plupart des jeunes filles portaient ce soir-là. En fait, si on y regardait de plus près, sa tenue convenait plutôt à une journée d’été ordinaire plutôt qu’à un bal. Mais la jeune fille n’était pas le genre de fille très tendance. Elle ne cherchait pas à plaire. Non, c’était tout le contraire même ! Elle évitait le monde et faisait tout pour ne pas se faire remarquer.

    Ce soir encore, tout le monde s’amusait. Partout où elle posait son regard, elle voyait des rires, des étreintes, des danses, etc… Les élèves de Poudlard profitaient pleinement de cette soirée de retrouvailles entre amis après un été de vacances. Kyara aperçue son frère qui dansait avec une fille de Serdaigle. Mario n’avait que treize et jouait déjà les séducteurs. Cela la fit sourire. Ils étaient mignons ensemble. Elle détourna cependant bien vite les yeux en croisant le regard de son frère. Non, il allait encore penser qu’elle l’espionnait. Il avait raison ! C’était dangereux ! Elle risquait de porter malheur à fixer les gens ainsi. Il fallait vraiment qu’elle oublie cette sale habitude de regarder les autres vivre. Elle vivait très bien elle aussi ! Avec ses bouquins et sa musique. Elle n’avait besoin de rien d’autre. Son regard se posa sur sa petite sœur cette fois. La petite venait d’entrer en première année. Elle ne semblait pas beaucoup s’amuser. Cynthia était assise seule à une table et observait les autres danser avec envie.

    Kyara eut un sourire attendrie. Elle se leva de son propre petit coin qu’elle s’était trouvé, et s’apprêta à la rejoindre, histoire de lui tenir compagnie. Bon, Cynthia n’apprécierait sûrement pas ça mais elle se sentir peut-être moins seule. Alors que la poufsouffle traversait la piste de danse en se faufilant entre les danseurs, elle remarqua que sa petite sœur n’était plus à sa place. Se retournant, elle la vit, dansant avec Mario. Elle sourit. Très bien, elle n’aurait pas à imposer sa présence. Un élève lui marcha involontairement sur le pied et Kyara s’excusa puis se dirigea vers son coin. Quelle idiote. Pourquoi était-elle restée ainsi plantée au milieu de la piste de danse ? Il était normal qu’on la bouscule. Elle s’arrêta à nouveau. Un couple se pelotait justement à l’endroit où elle voulait se rendre. Détournant les yeux en rougissant, elle partit à la recherche d’une autre cachette. Elle la trouva bien vite. Dans un coin de la grande salle, elle s’assit par terre puis but une gorgée du verre qu’elle s’était servie en chemin.

    La jeune fille se sentie tout de suite assez étrange. Elle ne comprenait pas ce qu’il se passait mais avait soudainement soif. Très soif. Elle vida son verre d’un trait mais cette sensation de déshydratation ne fit qu’empirer. Se levant, elle courut presque se resservir et elle resta là. A se resservir sans cesse. Sursautant en entendant une fille crier, elle se retourna. Ce n’était que Peeves qui faisait une blague, comme d’habitude. Kyara n’y fit pas attention, elle se reconcentra sur son verre. Pourvu que personne ne la voie, on la prendrait pour une folle sinon.


Dernière édition par Kyara Laurenz le Dim 20 Sep - 19:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laura Madley
Poufsouffle & Admin
Poufsouffle & Admin
avatar

Messages : 234
Date d'inscription : 28/07/2009
Age : 26
Localisation : Tu tiens vraiment à le savoir ?

Feuille de personnage
Amis proche: Ginny Weasley
Ennemis: Dana Jonhson, Drago Malefoy
Baguette:

MessageSujet: Re: Le bal de la rentrée [pour tous]   Dim 6 Sep - 1:31

    Le bal de la rentrée : un évènement que Laura attendait … depuis le dernier bal. La jeune fille adorait ça. Danser, faire la fête et surtout de nouvelles rencontres si possibles de type masculin. Et puis il y avait aussi la jolie robe qu’elle mettrait une heure à choisir, le maquillage qui prendrait une heure à poser, et les chaussures … les fameuses chaussures qui, évidemment, lui feraient mal aux pieds pendant toute la soirée mais dont elle serait incroyablement fière. Laura adorait ça. Comme vous le voyez la jeune Poufsouffle avaient des préoccupations plutôt futiles. Si elle s’était doutée de la manière dont la soirée se déroulerait, elle n’aurait pas été aussi pressée de s’y rendre. En tout cas, elle avait raison de la prédire inoubliable.

    Postée devant son miroir en sous vêtements, la jeune fille tenait dans chacune de ses mains une robe. Toutes deux étaient très élégantes, chacune dans son style. Depuis dix minutes, elle les observait chacune leur tour, les sourcils légèrement froncés, signe de grande réflexion. La blanche valsante aux hanches ou cette rouge au côté aguicheur ? Si Laura aimait séduire et surtout plaire, elle n’était pas l’une de ses filles aux tenues provocantes et qui ne laissait planer aucun doute sur le type de fille qui la portait. Aussitôt, elle reposa la robe rouge sans aucun regret, ou presque. La blanche alors ? Peut-être était-elle trop transparente ? Bon. Sa mission habillage relevait apparemment de l’impossible. Il faudrait alors laisser décider le hasard. Ou plutôt la magie. Sa baguette pointée vers son armoire la jeune fille lança un « accio robe » et se retrouva bientôt avec une robe dans ses bras. Quelle qu’elle soit, la Poufsouffle s’était promis de ne pas changer d’avis. Et le hasard lui parut avoir plutôt bien fait les choses. Elle ne se souvenait vraiment plus de cette robe. Elle était bleu, très simple, en accord avec les yeux de la jeune fille. La robe tenait sur ses épaules par deux fines bretelles, tombait sur ses hanches la moulant correctement, et flottait ensuite jusqu'au dessus de ses genoux. Décidément, elle lui allait comme un gant. Laura se trouvait purement et simplement canon là dedans et elle n’était pas loin du compte. Elle décida de ne pas se coiffer, par pure flemmardise, et laissa donc ses longs cheveux bouclés tranquilles. Néanmoins, un simple coup de mascara ne suffirait pas. La jolie blonde entra dans la salle de bain et n’en ressorti qu’un quart d’heure plus tard savamment maquillée. Il était plus que temps d’y aller, elle ne voulait pas manquer un instant de ce bal.

    La salle était vraiment magnifique. Les lumières brillaient de mille feux, le buffet était gigantesque, et surtout … il y avait des garçons à chaque pas qu’elle faisait. La jeune fille souriait à chacun. Autant commencer dès le début non ? Du temps, elle n’en n’avait pas à perdre. Décidément, cette soirée promettait d’être parfaite et la Blaireaute avait hâte d’aller danser au bras de l’un de ces charmants jeunes hommes. Elle était là pour ça après tout. Mais pour l’instant, elle voulait bien perdre deux minutes pour ce punch, d’une couleur magnifique posé sur le buffet. Elle avait tellement soif.

    Elle ne savait pas qu’en buvant un seul verre de cette mixture, elle allait perdre toute chance d’aller danser. Au bras d’un homme en tout cas.


    Le ponch avait étanché sa soif. Pas celle de tout le monde en tout cas. A ses côtés, une jeune fille, de sa maison, buvait … comme une pochtronne. Si elle comptait être saoul avec du ponch, elle se foutait le doigt dans l’œil. Ce truc n’était même pas alcoolisé. Ou alors Laura n’en sentait pas le goût. Elle détailla le plus discrètement possible sa camarade. La jeune fille avait un physique plutôt agréable, elle aurait pu être une concurrente sérieuse pour Laura si elle n’avait pas eu cette attitude effacée. Elle avait vraiment de jolies jambes. Son regard remonta sur son visage, et la jeune fille souri. Elle avait quelque chose de vraiment gentil et d’agréable. Peut-être était-ce ses yeux ou ses pommettes qui la rendaient si jolie. En tout cas, Laura se rendit compte d’une chose : elle ne pouvait pas passer la soirée à la regarder. Elle devait aller lui parler ou alors elle le regretterait amèrement.

    Comme vous l’avez deviné, le fameux ponch rose de Peeves faisait son effet.


    - Salut … tu as vraiment une jolie robe ce soir tu sais ! Et je te trouve vraiment magnifique. Tu t’appelles comment ?

    Tout ça avec un clignement de cils stupide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fumseck
La mascotte de Poudlard
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 05/09/2009
Age : 26

Feuille de personnage
Amis proche: Mon maîtres, Albus Dumbledore, ceux qui lui sont fidéles, les membres de l'Ordre du Phénix,...
Ennemis: Le seigneur des ténèbres, Voldemort, et ses Mangemorts.
Baguette: Je n'en posséde pas, je n'en ai pas l'utilité, mais je suis à l'origine de la création de celle de Tom Jedusor et de Harry Potter.

MessageSujet: Re: Le bal de la rentrée [pour tous]   Dim 6 Sep - 12:48

A l'intérieur du bureau secret du directeur de Poudlard, perchait confortablement sur son perchoir en or massif, le magnifique oiseau-de-feu, Fumseck, le phénix de compagnie d'Albus Dumbledore, attendait patiemment le début des festivités. Il redressa enfin la tête, sa façon à lui dresser l'oreille, lorsqu'il entendit la petite musique qui montait de la Grande Salle depuis le rez-de-chaussée. Le bal de la rentrée avait débuté. Il déplia ses grandes ailes pourpre et s'élança à travers la pièce circulaire. Il en fit un tour, réveillant au passage plusieurs tableaux des anciens directeurs et anciennes directrices de l'école qui protestèrent, et s'engouffra par une fenêtre que son maître laissait toujours ouverte pour-lui. Il voleta un peu à l'extérieur, profitant de la brise fraiche nocturne, puis rerantra dans le château par une arcade décoratrice du second étages.
Il fila ensuite, aussi rapide et silencieux que le vent, à travers les couloirs de Poudlard. En passant devant les toilettes des filles, il traversa sans faire exprès le fantôme d'une jeune fille. Il eut l'impression de passer à travers une cascade d'eau fraiche, son cerveau fut embrouillé et faillit rentrer dans une armure. Par chance, il réussit à se redresser à temps. Même si les phénix étaient immortelles, ils n'étaient pas immunisés contre la douleur. Ce remettant rapidement de l'incident, il descendit à l'étage inférieur en volant au-dessus l'escalier, tendis que le fantôme se mettait à hurler en pleurnichant :


-Nan mais tu peux pas faire attention, espèce de sale volatile mal emplumé !?! T'es vraiment qu'un...

Et elle lui sortie un chapelé d'insulte que Fumseck entendit jusqu'à arriver à l'escalier de marbre qui menait au rez-de-chaussée, lorsque la musique devint trop forte pour qu'il l'entende. Il ne comprit pas sa réaction : il n'avait fait que la traverser, elle n'avait rien senti. Il finit par se dire que cette Mimi Geignarde ne portait pas ce surnom pour rien. Enfin arrivé à destination, il pénétra dans la Grande Salle par la porte entrouverte.
Il fit un grand tour de la salle, passa par-dessus les danseurs avec un grand et malodieux sifflement, puis se dirigea vers Dumbledore. Il replia les ailes et se posa doucement sur l'épaule de son maître. Il serra délicatement ses serres dorées en signe d'affection envers lui, puis repris son envol. Il repassa au-dessus des danceurs, puis se dirigea vers la droite, direction le buffet. Il vola à raz des plats, piqua au passage une fraise tagada, puis remonta en piqué. Il se dirigea vers une chandelle flotante qu'il éteignit d'un coup d'aile et percha dessus. Et, depuis cette hauteur, il observa la fête tout en dégustant son bonbon.
Il était rare que l'oiseau-de-feu quitte le bureau du directeur, mais il aimait bien être présent pendant les fêtes à Poudlard. Le plus souvent, il les observait par une fenétre, mais ce soir, il n'en avait pas envie. Il voulait être présent. Il était encore jeune : sa dernière mort remontait à trois mois. Il venait juste de réatindre sa taille adulte, et était actuellement dans l'âge-con, comme disait les humains. Il n'avait pas envie de se cacher, ce soir. Et il aimait bien voir les plus jeunes élèves le regardé avec de grands yeux. Ca le faisait rire.
Son regard noisette dansait d'un bout à l'autre de la salle, observant chaque personne présente. Il rythma chaque refrain des chanson qui passaient en poussant un de ses chants, ressemblant à une courte mélodie mélancolique. Il repéra alors un mouvement à sa droite. Il détourna la tête pour voir Peeves, l'esprit frappeur du château. Que pouvait-il bien avoir préparer comme nouvelle farce stupide, celui-là ? Il ne pouvait rien faire ouvertement, à cause de la présence du directeur de l'école et du seul fantôme capable de lui faire peur, le Baron Sanglant, mais avec lui, on est jamais sûr de rien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astoria Greengrass
Serpentard
Serpentard
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 27/08/2009

MessageSujet: Re: Le bal de la rentrée [pour tous]   Mar 8 Sep - 3:03

Le bal de rentrée, un événement qui était si attendu par presque toute les filles de l’école. Sauf qu’Astoria était une exception car elle haïssait les bals. Dans sa tête, la blonde leur vieux fou de directeur d’avoir cette satané soirée auquel elle se trouvait contre son gré. La verte et argent détestait l’ambiance des bals … la danse, la musique et pour Asto’ c’était trop de personnes rassemblées dans une même pièce. En plus la présence d’un bal lui faisait se souvenir qu’elle était seule et sans cavalier ... bien sûr elle s’était faite invitée, après tout Astoria était extrêmement jolie il faut dire. Mais la blonde préférait être seule que mal accompagnée … et elle ne serait pas seule toute la soirée puisque son amie Dana lui avait promis de venir faire acte de présence, un miracle se dit Asto’ !

Si sa n’aurait été que d’Astoria … elle ne serait jamais venue à ce stupide bal, mais sa mère Marie Greengrass l’avait obligé de s’y rendre … pour que les autres aient une bonne image de leur famille. Sa mère lui avait même promis de lui acheter la robe de ses rêves, peu importe le prix … cela avait rendue sa sœur Daphné verte de jalousie. Astoria fit enfin son entrée dans la salle … une vingtaine de personnes étaient déjà présentes. Beaucoup de paire de yeux se dirigèrent alors sur Astoria, normale quand on était belle comme elle. La blonde avait légèrement remonté ses fins cheveux bouclés, pour qu’ils aient l’air d’être à moitié attaché. Puis, elle avait mis une mince couche de maquillage bleu et argent qui faisait ressortir ses beaux yeux bleus. Astoria était vêtue de la robe de ses rêves, enfin presque parce que la robe de ses rêves … Astoria la réservait pour son mariage.

C’était une robe noire, chic et très classe … comme celle qu’on voyait dans les grands défilés de mode moldus. La robe provenait des modèles haute coutures d’un grand créateur, enfin designer Italien, elle avait coûté une fortune aux Greengras … quelque chose comme dans les environs de 600 gallions (3500 euros) . Mais bon, vu que ses parents étaient pleins aux as, la blonde pouvait bien se le permettre, déjà qu’elle avait été forcé de venir … mieux valait au moins bien l’habiller pour compenser. La robe était faite de satin, elle s’arrêtait à la moitié de la cuisse de la verte et argent et on avait l’impression que la robe avait été cousu spécialement pour elle, tellement elle était bien sur sa taille fine. Splendide et magnifique était les mots qui décrivaient Astoria Greengrass n ce moment. Il ne manquait qu’Un petit diadème sur la tête, pour avoir l’air d’une princesse.

La blonde se dirigea avec grâce et élégance vers les rafraîchissements. En cours de route, elle fit de grands sourires, bien sûr ils étaient hypocrites mais Asto' avait appris à jouer la comédie et ses sourires avaient l'air plus que convaincant, à tous ceux qui la regardaient. Rendu à destination, Astoria se servit un grand verre de punch et se dit que si Dana n'avait pas montrer le bout de son nez d'ici une demie heure ... elle irait la chercher et l'amener ici de force.

[Hj : Pour compenser le fait que j'ai pas rep' encore sous Ginny ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyara Laurenz
Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Le bal de la rentrée [pour tous]   Lun 21 Sep - 21:18

    Kyara ne comprenait pas vraiment ce qu’il se passait. Sa gorge était sèche alors qu’elle venait de s’enfiler son cinquième verre de ponch. Jetant un regard autour d’elle, elle espéra que personne ne la voyait. Bon sang, elle devait vraiment avoir l’air ridicule. Déjà que sans rien faire, elle avait la constante impression de faire des bêtises et de se faire remarquer - alors que ce n’était pas du tout le cas ! -, là, elle se trouvait encore plus idiote. C’était un peu comme si elle s’affichait. Mais qu’est-ce qui lui prenait ? Ce n’était pas dans ses habitudes d’agir ainsi. La demoiselle, enchaînait verre sur verre sans pour autant que sa soif ne soit apaisée. Alors, elle eut à nouveau l’impression que des dizaines de regards accusateurs la fixaient. Ses joues se teintèrent d’un joli rouge brique et elle garda les yeux résolument baissés. Il fallait vite qu’elle s’en aille. Bon, évidemment, cela était faux: personne ne la toisait. Elle était seulement un peu paranoïaque sur les bords. Mais cela, elle l’avait toujours été, impossible de la changer !

    En faite, si quelqu’un l’observait. Mais Kyara, la tête baissée comme à son habitude ne l’avait pas remarqué. Elle ne s’attendait pas à être accostée. Après tout qui pourrait s’intéresser à elle ? Elle n’avait rien de particulièrement attrayant. Enfin c’est ce qu’elle pensait. Malgré tous les efforts qu’elle faisait à s’effacer du décor, une jeune fille l’avait remarqué. Kyara sursauta en entendant quelqu’un lui parler. Levant vivement la tête elle posa son regard sur une fille plutôt jolie. Elle était grande, blonde et paraissait sympathique. Elle s’adressa à Kyara en souriant, d’une voix sûre. Oui, c'était bien le genre de personne que la jeune fille admirait. Celles qui s'assumaient. Elles au moins n'avaient peur de dire ce qu'elles pensaient. Cependant le gros problème avec Kyara, c'était qu'elle avait toujours peur de faire du mal. C'est pour cela que lorsque la belle blonde vint lui parler, elle pensa immédiatement à fuir. De plus ses paroles n'étaient faites que de compliments. La demoiselle rougit et baissa à nouveau les yeux. Elle, jolie ? Elle n'arrivait pas à en croire ses oreilles. Se disant que c'était impoli de parler à quelqu'un sans le regarder, elle posa ses yeux sur la fille et dit d'un air un peu gêné.


    - Oh heu merci... Mais tu es bien mieux, c'est sûr. »

    Kyara hésitait à lui donner son nom. De toute façon, à quoi lui servirait-il ? Elle n'avait aucunement l'intention d'imposer sa présence au près de personnes tout à fait innocente qui ne demandaient rien à personne. Mais c'était tellement dur de refuser quelque chose au gens. Après tout, ce serait impoli de ne pas répondre. Cependant, prononcer son propre prénom lui semblait être une injure. Brusquement, une nouvelle folle envie de boire la prit et elle se servit rapidement un verre qu'elle vida d'un trait. Ca n'allait toujours pas mieux mais peu importe. Elle avait trouvé une raison de s'enfuir. Quelqu'un l'approchait. Il fallait qu'elle s'isole. Lâchant cependant dans un souffle, elle dit.

    « Kyara. »

    Lançant un regard désespéré vers la porte, elle ajouta d'une voix toute aussi basse, un petit bégaiement décelable dans sa voix.

    « Je dois y aller excuse-moi...

    Alors, elle jeta un regard d'adieu au ponch dont elle avait encore furieusement envie et se retourna pour sortir. Elle entendit quelqu'un insulter un... volatile ? Levant les yeux, elle remarqua alors le magnifique phénix de Dumbledore, le directeur. Un petit sourire apparut sur son visage et elle rentra alors dans quelqu'un. Baissant vivement la tête elle ouvrit de grands yeux en voyant qu'elle venait de bousculer une fille magnifique qui avait renversé son verre sur sa magnifique robe. Kyara se mordit la lèvre. Qu'est-ce qu'elle avait encore fait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le bal de la rentrée [pour tous]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le bal de la rentrée [pour tous]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» de la lecture pour tous !
» [RP DERIVE] Tous pour un, un pour tous
» La cuisine pour tous les gouts
» Des bonbons pour tous les goûts <3 [Pv]
» Une honte pour tous les haitiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Expelliarmus :: Poudlard :: Rez-de-chaussée :: La Grande Salle-
Sauter vers: